LE MECREANT REPENTI


Paroles : Georges Brassens
Musique : Claude Duguet


Rém                                       Sib
Ne vous fiez plus à ma glotte, Pour crier à bas la calotte.
La                                        Rém           La     Rém
Me voici réduit à néant, Chantait un pauvre mécréant.
                                           Sib
Et sauf en cas de restriction, De pénurie, d'inanition,
La                                           Rém          La         Rém
Je n'boufferai plus du curé, Qui fut mon menu préféré.

Solm                                        Rém
Parce qu'une espèce de putain, De moine, foutre calotin
La                                           Rém             La           Rém
M'a carrément sauvé la vie, Certain jour que le diable fit.
Solm                                     Rém
Certain jour que j'étais entré, Dans l'antre de ce bon curé,
La                                              Rém               La             Rém
Pour faire main basse dessus, Le tronc qui me semblait cossu.

                                              Sib
Armé d'un petit bout de bois, Soigneusement enduit de poix
La                                     Rém      La              Rém
Je pêchais petit à petit, Le contenu du tronc susdit.
                                           Sib
J'avais déjà pris tout un tas, De fausses pièces. Ah ! Les Judas !
La                                                  Rém             La             Rém
Et deux douzaines de boutons, De culottes. Ah ! Les faux-jetons !

Solm                                    Rém
Quand une enfant de Marie, Salope qui m'avait surpris
La                                              Rém          La       Rém
Ameuta le corps tout entier, Des grenouilles de bénitier.
Solm                               Rém
Les bigotes et les bigots, Préparant déjà les fagots
La                                                    Rém               La               Rém
Sans rémission voulaient me faire, Descendre avant terme aux enfers.

                                           Sib
En entendant tout ce bordel, Le curé sautant de l'autel
La                                               Rém          La              Rém
Accourut me sauver la mise, Qui semblait un peu compromise.
                                                    Sib
Il a dit : « Que Dieu lui pardonne, Ce qu'il a pris, je le lui donne
La                                                     Rém            La               Rém
Et puisqu'il est pauvre il s'ensuit, Que le tronc des pauvres est à lui ».

Solm                            Rém
Et cela dit, ce ratichon, Ce satané fils de cochon,
La                                           Rém         La             Rém
Retourna boir' avec délice, Ce qui restait dans son calice.
Solm                              Rém
Et depuis ces péripéties, Moi qui suis athée, Dieu merci !
La                                              Rém          La            Rém
Je vais parfois our un bout, D'la mess' à ce vieux marabout.

                                         Sib
Il faudrait voir ce petit air, Quand, entre le Pater Noster
La                                            Rém              La          Rém
Et le Je vous salue Marie, D'un oeil complice, il me sourit.
                                               Sib
Quand il fait un signe de croix, Il me l'adress' et de surcroît
La                                                 Rém        La          Rém
Quand son goupillon lance l'eau, Bénit', il me vise, l'salaud !


Solm                                      Rém
Ne vous fiez plus à ma glotte, Pour crier à bas la calotte.
La                                                     Rém             La          Rém
Quand un corbeau vient à passer, On ne m'entend plus croasser.
Solm                                      Rém
Ne vous fiez plus à ma glotte, Pour crier à bas la calotte.
La                                        Rém          La          Rém
Me voici réduit à néant, Chantait un pauvre mécréant.

 

  transposer la grille