L'AMOUR EST PASSÉ PRÈS DE VOUS


     Ré                La7           Ré                             La7                 Ré Ré7
L'amour est passé près de vous, Un soir dans la rue n'importe où
         Sol              La7         Ré             Si7        Mim                            La7
Mais vous n'avez pas su le voir en chemin, L'amour est un dieu si malin.
     Ré                    La7           Ré                        La7        Ré Ré7
Prenez bien garde une autre fois. Ne soyez pas si maladroits.
     Sol              La7             Ré             Si7        Mim           La7          Ré
Sachez le comprendre et le garder toujours, Si vous voyez passer l'amour.

Rém             La7               Rém                                     La7
Vous qui passez l'âme en peine, Si vous soupirez tout bas,
                                                                                       Rém
C'est que la vie paraît vaine, Quand l'amour n'y rentre pas.
Ré7                                                                        Solm
Je connais votre mystère, Vous avez peur d'un affront,
                              Rém  Mim                              La7
Et vous restez solitaire, Mais pourtant sachez le donc

     Ré                La7           Ré                             La7                 Ré Ré7
L'amour est passé près de vous, Un soir dans la rue n'importe où
         Sol              La7         Ré             Si7        Mim                            La7
Mais vous n'avez pas su le voir en chemin, L'amour est un dieu si malin.
     Ré                    La7           Ré                        La7        Ré Ré7
Prenez bien garde une autre fois. Ne soyez pas si maladroits.
     Sol              La7             Ré             Si7        Mim           La7          Ré
Sachez le comprendre et le garder toujours, Si vous voyez passer l'amour.

 

autres couplets originaux, mais non repris par Brassens :

L'amour est bien douce chose, Pour l'avoir il faut oser.
C'est un jardin plein de roses, Epanouies de baisers.
Au milieu des fleurs nouvelles, Quand vous irez en cueillir,
Faites-en, Mesdemoiselles, Provision pour l'avenir.

Il est des gens qui vous disent, « Moi, l'amour je n'y tiens pas ».
Entre nous quelle sottise, Il vaut mieux l'avouer tout bas.
Une jolie petite femme, Hein ? Messieurs, ça c'est fameux,
Et un beau gars oui Mesdames, C'est encore ce qu'il y a de mieux.

Le matin vous parait blême, Et jusqu'au bout de la nuit,
Sans jamais dire je t'aime, Traînerez-vous votre ennui ?
Quand un seul regard de flamme, Tient le secret du bonheur.
Quand il suffit pour votre âme, De rencontrer l'âme soeur.

dernier refrain :

L'amour est passé près de vous, Un soir dans la rue n'importe où.
Il vous a lancé sa flèche avec son arc, Oui mais vous avez eu le trac.
Moi qui n'en ai pas peur encore, Si vous l'apercevez dehors,
Prevenez-moi vite et d'un élan j'y cours, Si vous voyez passer l'amour.

 

  transposer la grille