ÉLÉGIE À UN RAT DE CAVE


Paroles & Musique : Georges Brassens


Fa             Fa7              Sib6                 Do7                Fa  Sib Do7
Personne n'aurait cru ce cave, Prophétisant que par malheur
Fa                   Fa7         Sib6                 Do7             Fa  Sib Solm Do7
Mon pauvre petit rat de cave, Tu débarquerais avant l'heure
Fa              Fa7                 Sib6                  Do7            Fa  Sib Do7
Tu n'étais pas du genre qui vire, De bord et tous on le savait
Fa                  Fa7       Sib6                  Do7                   Fa  Do
Du genre à quitter le navire, Et tu es la première qui l'aies fait

                                                           Si
Maintenant ma mie qu'on te séquestre, Au sein des cieux
Rém                                                           La7
Que je me déguise en chanteur d'orchestre, Pour tes beaux yeux
Ré7
En partant ma mie je te l'assure, Tu as fichu le noir au fond de nous
Lab                                                                      Sol
Quoiqu'on n'ait pas mis de crêpe sur, Nos putains de binious
Do                                                      Si
On n'm'a jamais vu, faut que tu l'notes, C'est une primeur
Rém                                                             La7
Faire un boeuf avec des croque-notes, C'est en ton honneur
Ré7
Sache aussi qu'en écoutant Béchet(e), Foll'gamberge, on voit la nuit tombée
                          Do                                               Sib     La7
Ton fantôme qui sautille en cachette, Rue du Vieux Colombier
Ré7                    Do                   Sol7                    Do
Ton fantôme qui sautille en cachette, Rue du Vieux Colombier

Sans aucun « Au revoir mes frères », Mais on n't'en veut pas pour autant
Mine de rien tu es allée faire, Ton trou dans les neiges d'antan
Désormais, c'est pas des salades, Parmi Flora, Jeanne, Thaïs
J'inclus ton nom à la ballade, Des belles dames du temps jadis

Maintenant ma mie qu'ta place est faite, Chez les gentils
Qu'tu as r'trouvé pour l'éternelle fête, Papa Zutty
Chauffe la place à tous les vieux potaches, Machin, Chose, et Luter et Longnon
Et ce gras du bide de Moustache, Tes fidèles compagnons
S'il est brave, pourquoi que Dieu le père, Là-haut ferait
Quelque différence entre Saint-Pierre, Et Saint-Germain-des-Prés
De tout cur on espère que dans ce, Paradis miséricordieux
Brillent pour toi des lendemains qui dansent, Où y a pas de bon Dieu
Brillent pour toi des lendemains qui dansent, Où y a pas de bon Dieu.

 

  transposer la grille