CORNE D'AUROCHS


Paroles & Musique : Georges Brassens


La                                              Ré        La                                                       Fa#m    Sim  Mi La
Il avait nom corne d'Aurochs, au gué, au gué, Tout l'monde peut pas s'app'ler Durand, au gué, au gué
                                                  Ré        La                                                       Fa#m    Sim  Mi La
Il avait nom corne d'Aurochs, au gué, au gué, Tout l'monde peut pas s'app'ler Durand, au gué, au gué

     Mi7                                                   La                                        Mi7
En le regardant avec un il de poète, On aurait pu croire à son frontal de prophète
         La                                                  Mi7 
Qu'il avait les grandes eaux de Versailles dans la tête, Corne d'Aurochs
                   La                                   Ré        La                                  Fa#m    Sim  Mi La
Mais que le bon dieu lui pardonne, au gué, au gué, C'étaient celles du robinet, au gué, au gué
                                                          Ré        La                                  Fa#m    Sim  Mi La
Mais que le bon dieu lui pardonne, au gué, au gué, C'étaient celles du robinet, au gué, au gué

On aurait pu croire en l'voyant penché sur l'onde, Qu'il se plongeait dans des méditations profondes
Sur l'aspect fugitif des choses de se monde, Corne d'Aurochs
C'étaient hélas pour s'assurer, au gué, au gué, Qu' le vent n'l'avait pas décoiffé, au gué, au gué
C'étaient hélas pour s'assurer, au gué, au gué, Qu' le vent n'l'avait pas décoiffé, au gué, au gué

                                                La#7dim Mi7                       La                                     La#7dim Mi7
Il proclamait à son de trompe à tous les carrefours : « Il n'y a qu'les imbéciles qui sachent bien faire l'amour
     La                                   Mi7
La virtuosité c'est une affaire de balourds ! », Corne d'Aurochs
           La                              Ré        La                                       Fa#m    Sim  Mi La
Il potassait à la chandelle, au gué, au gué, Des traités de maintien sexuel, au gué, au gué
                                                           Ré        La                                           Fa#m    Sim  Mi La Sol Do
Et sur les femmes nues des musées, au gué, au gué, Faisait l'brouillon de ses baisers, au gué, au gué

                                       Fa        Do                                      Lam   Rém Sol7 Do
Et bientôt petit à petit, au gué, au gué, On a tout su, tout su de lui, au gué, au gué

      Sol7  
On a su qu'il était enfant de la Patrie, Qu'il était incapable de risquer sa vie

Pour cueillir un myosotis à une fille, Corne d'Aurochs
                 Do                      Fa       Do                                         Lam     Rém Sol7 Do
Qu'il avait un petit cousin, au gué, au gué, Haut placé chez les argousins, au gué, au gué
                                               Fa       Do                                     Lam     Rém Sol7 Do
Et que les jours de pénurie, au gué, au gué, Il prenait ses repas chez lui, au gué, au gué

C'est même en revenant d'chez cet antipathique, Qu'il tomba victime d'une indigestion critique
Et refusa l'secours de la thérapeutique, Corne d'Aurochs
Parce que c'était à un Allemand, au gué, au gué, Qu'on devait le médicament, au gué, au gué
Parce que c'était à un Allemand, au gué, au gué, Qu'on devait le médicament, au gué, au gué

Il rendit comme il put son âme machinale, Et sa vie n'ayant pas été originale
L'Etat lui fit des funérailles nationales, Corne d'Aurochs
Alors sa veuve en gémissant, au gué, au gué, Coucha-z-avec son remplaçant, au gué, au gué
Alors sa veuve en gémissant, au gué, au gué, Coucha-z-avec son remplaçant, au gué, au gué

 

  transposer la grille