CEUX QUI NE PENSENT PAS COMME NOUS


Paroles & Musique : Georges Brassens


Do            La7              Rém        La7          Rém                 La7           Rém           La7     Rém
Quand on n'est pas d'accord avec le fort en thème, Qui, chez les sorbonnards, fit ses humanités,
            Ré7                                                      Fa                       Do            Sol7   Do
On murmure in petto : « C'est un vrai Nicodème, Un balourd, un bélître, un bel âne bâté. »
Moi qui pris mes leçons chez l'engeance argotique, Je dis en l'occurrence, excusez le jargon,
Si la forme a changé le fond reste identique : « Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons. »

Refrain :
                  La7                                              Ré
Entre nous soit dit, bonnes gens, Pour reconnaître
                      Ré7                              Sol7 Do
Que l'on n'est pas intelligent, Il faudrait l'être.
Entre nous soit dit, bonnes gens, Pour reconnaître
Que l'on n'est pas intelligent, Il faudrait l'être.

Jouant les ingénus, le père de Candide, Le génial Voltaire, en substance écrivit
Qu'il souffrait volontiers - complaisance splendide - Que l'on ne se conformât point à son avis.
« Vous proférez, Monsieur, des sottises énormes, Mais jusques à la mort, je me battrais pour qu'on
Vous les laissât tenir. Attendez-moi sous l'orme ! » « Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons. »

(Refrain)

Si ça n'entraîne pas une guerre civile, Quand un fâcheux me contrarie, c'est - soyons francs -
Un peu par sympathie, par courtoisie servile, Un peu par vanité d'avoir l'air tolérant,
Un peu par crainte aussi que cette grosse bête, Prise à rebrousse-poil ne sorte de ses gonds
Pour mettre à coups de poing son credo dans ma tête. « Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons. »

(Refrain)

La morale de ma petite ritournelle, Il semble superflu de vous l'expliciter.
Elle coule de source, elle est incluse en elle : Faut choisir entre deux éventualités.
En fait d'alternative, on fait pas plus facile. Ceux qui l'aiment, parbleu, sont des esprits féconds,
Ceux qui ne l'aiment pas, de pauvres imbéciles. « Ceux qui ne pensent pas comme nous sont des cons. »

(Refrain)

 

  transposer la grille